Recettes mystiques

Secret mystique des plantes

Il y a cinq points essentiels à connaître pour être en mesure de cotoiyer une plante médicinale ou mystique :
1. L’identification de la plante (basée sur l’observation des fleurs, feuilles, fruits, etc. mais aussi sur l’odeur, le goût…)
2. Le mode de préparation (partie de la plante à utiliser, type de préparation, dosage de la préparation)
3. La posologie c’est-à-dire la quantité de préparation à absorber par jour
4. La durée du traitement
5. Les restrictions, contre-indications et précautions à observe

6. La correspondance de la plante avec la sourate du coran.

Les types de préparation
Attention :
l’eau utilisée sera toujours traitée au préalable ; les plantes fraîches seront toujours lavées soigneusement avec de l’eau traitée.
Sauf mention spéciale, on n’ajoute ni sel ni sucre aux préparations suivantes.

Infusion :
couper la plante en petits morceaux et la mettre dans un bol ou dans un pot ; verser de l’eau bouillante sur la plante ; laisser 15 minutes puis filtrer le liquide à travers une passoire.
Conservation : une journée maximum.

Décoction :
couper la plante en petits morceaux et la mettre dans une casserole ; ajouter de l’eau froide et chauffer jusqu’à ébullition ; faire bouillir 15 minutes puis filtrer le liquide à travers une passoire. Conservation : une journée maximum.

Macération :
couper la plante en petits morceaux et la mettre dans un bol ou dans un pot ; ajouter de l’eau froide, fermer par un couvercle et laisser reposer une nuit. Filtrer ensuite le liquide à travers une passoire.
Conservation : une journée maximum.
En effet, cette science nous fait admettre l’hypothèse selon laquelle chaque plante correspondrait avec telle ou telle sourate. Plus étonnant et plus curieux encore, c’est qu’elle nous révèle les secrets de longevité et de santé de nos ancêtres à travers les plantes. A cette époque lointaine, nos ancêtres ne se servaient jamais de récipient en fer, cause de l’inefficacité de nos médicaments indigènes, mais plutôt des calebasses, des écuelles, des canaris et des jarres. Ils savaient aussi se servir des sourates pour mieux exploiter les plantes. Ils possédaient d’autres pouvoirs magiques et passaient pour maîtres de soigner les maladies les plus meurtrières. Ils avaient l’art d’obtenir la nature, ce qui explique leur maîtrise des lois cosmiques.
En dehors de l’ombrage, des fruits et des plantes, découvrons ensemble avec l’éminent Professeur Mamadou yamar thioube, source intarissable de connaissances, cette autre dimension spirituelle, les vertus et les pouvoirs magiques des plantes.

ainsi commence cette rubrique botanique et magique pour le bien de tous…

 

Khayroul Kalam Mâ Qalla wa Dalla…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s